Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Accueil - Sante epi
Description du labo

Partenariats

CNRS

IRD

Master Santé - spécialité Épidémiologie

Attention, vous visitez l'ancienne version du site de la spécialité épidémiologie !

Vous trouverez les information mises à jour à l'adresse du nouveau siteNouvelle fenêtre.

Objectifs

L’épidémiologie est la discipline scientifique majeure de la santé publique. En s’appuyant sur un solide corpus méthodologique et statistique, l’enseignement délivré dans cette spécialité a pour objectif de fournir aux étudiants une compétence et un savoir-faire permettant de mesurer et d’analyser les risques sanitaires dans une population. La formation s’appuie sur un enseignement par et pour la recherche. Il concerne aussi bien la santé des populations que les méthodes propres à l’épidémiologie clinique.

Bien qu’orientés vers la recherche, les objectifs de la spécialité sont aussi professionnels. L’enseignement repose sur une formation méthodologique et scientifique rigoureuse au service de l’action en santé publique. L’étudiant est amené à découvrir les savoir-faire dans des champs multiples de l’épidémiologie dont les applications sont nombreuses dans les domaines sanitaires et industriels, au-delà des problématiques de pure connaissance scientifique.

 

Connaissances et compétences attendues en fin de formation

A l’issue de la formation, l’étudiant aura acquis les connaissances et compétences suivantes :

    • la connaissance des designs épidémiologiques, de leurs méthodes d’analyse ;
    • la pratique et l’analyse de la surveillance épidémiologique, notamment au niveau populationnel ;
    • la pratique de l’analyse de données épidémiologiques avec la maîtrise d’un logiciel d’analyse statistique ;
    • une vue critique sur les résultats issus d’enquêtes épidémiologiques, orientée notamment sur la recherche des biais, des facteurs de confusion et de l’inférence causale ;
    • la rédaction de documents présentant le résultat de recherche à un niveau permettant la publication scientifique (contexte et méthodes de recherche, description et discussion des résultats).

L’objectif de ce projet est de proposer, au niveau Master M2, une offre d'enseignement préparant aux métiers de l'épidémiologie et plus généralement aux métiers de la santé publique et de la recherche en santé publique.

 

Pré-requis

La formation est un Master 2e année. Elle s’adresse essentiellement :

    • aux praticiens de santé : médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, vétérinaires, sages-femmes et cadres paramédicaux ;
    • à tout étudiant, titulaire d’une maitrise ou d’une première année de Master à orientation épidémiologie/santé publique ou équivalent par validation des acquis de l'expérience, souhaitant compléter leur formation aux activités de santé publique et d’épidémiologie.

La sélection s’effectue sur dossier par le comité pédagogique. Les candidats doivent avoir validé au moins deux UE niveau M1 ou équivalent (notamment CESAMNouvelle fenêtre) en épidémiologie ou biostatistique.

 

Perspectives professionnelles

L’ambition de la formation est d’ouvrir à tous les métiers de la santé publique, en particulier aux emplois dans :

    • l’enseignement supérieur et la recherche (universités, INSERM, CNRS, INRA, IRD, Institut Pasteur, IFREMER, CEA…) ;
    • les organismes de santé publique nationaux (InVS, ANSM, ANSES, HAS, INPES…) ;
    • les organismes de santé publique internationaux (OMS, ONG, Instituts de recherche européens…) ;
    • l’industrie pharmaceutique ;
    • l’industrie agro-alimentaire ;
    • les établissements de santé ;
    • l’administration de la santé.

Organisation pédagogique

L’organisation des enseignements repose sur une structuration en UE, pour un total de 60 ECTS délivrés au cours de l’année. La première moitié des ECTS (30) est acquise au cours d’enseignements théoriques dispensés généralement sous forme de semaines complètes entre octobre et janvier, pour un total d'environ 300 heures présentielles, comprenant des cours magistraux, des études de cas et des travaux pratiques de la part des étudiants. Certains de ces enseignements, lorsqu’ils s’y prêtent, peuvent être dispensés en formation à distance.

La seconde moitié des ECTS (30), correspondant au second semestre universitaire, est acquise à l’issue d’un stage de recherche dans l’un des laboratoires d’accueil, la validation reposant sur un mémoire écrit et une soutenance orale de celui-ci devant le jury composé des enseignants du M2.